25 novembre 2005

Langue de bois

Une des grandes déclarations du dernier congrès du Parti Socialiste, destinée à affirmer sa coloration de gauche, est la « renationalisation » d’EDF !
Or, cela veut dire : racheter les actions de 5 millions de petits porteurs, entre autres.
Alors, de deux choses l’une : ou bien la valeur de l’action en 2007/2008 est inférieure à 32 € (prix d’achat de l’action en 2005) et 5 millions de Français auront l’impression de se faire voler par l’Etat. Ou bien la valeur de l’action est supérieure aux 32 € et l’on ne peut croire un seul instant que l’Etat, en faillite de trésorerie, trouvera prioritaire de faire cette mauvaise affaire économique ! La conclusion s’impose : ce discours est un parfait exemple de langue de bois…

1 commentaire:

pierre a dit…

commEntaire...