27 novembre 2011

Du beau, Du bon, Dubonnet

Il y a une cinquantaine d’années, la publicité s’appelait la réclame. Qui ne se rappelle le célèbre « Du beau, Du bon, Dubonnet » qui agrémentait les tunnels du métro ? La réclame était faite d’affiches dont le graphisme réjouissait la vue. Certaines de ces affiches sont devenues célèbres et les rares exemplaires qui ont survécu ont pris une valeur considérable pour le bonheur de leurs heureux propriétaires. Tout a commencé à changer avec la télévision. Le graphique a été remplacé par des courts-métrages de quelques dizaines de secondes. La réclame est devenue la publicité et le dessin a été remplacé par la communication. Aujourd’hui, deux tendances fortes imprègnent les séquences de publicité de la télévision. Tout d’abord, la mise en scène de la famille française présente invariablement des individus d’une insondable bêtise, voire complètement lobotomisés. Ces séquences sont censées être humoristiques ! La seconde tendance lourde est l’apparence faussement scientifique de certaines publicités qui s’agrémentent de statistiques ou de mesures chiffrées (le fameux 99,9% !) qui n’ont absolument aucune signification et sont à la limite de la publicité mensongère. On sait aujourd’hui que 80% des allégations de santé qui accompagnent les alicaments sont mensongères En effet, ces annonces avancent des chiffres ou de soi-disantes études scientifiques qui sont absolument invérifiables … et sont donc n’importe quoi ! Dans ce cas, c’est le téléspectateur lui-même qui est pris pour un demeuré. Parallèlement à ce changement, l’espace a été envahi et il n’est pas un support qui ne soit défiguré par la publicité. Et « Du beau, Du bon, Dubonnet » a été remplacé par des tags. Et que dire de cette publicité indigne d’une banque en ligne qui présente deux spéculateurs ayant fait fortune et se déplaçant sur leur voilier ou leur bimoteur personnel, alors que la rue se peuple de sans-abri ? Ne vous contentez pas de vous indigner, car l’indignation est une facilité faite pour préserver la bonne conscience. Agissez et descendez sur votre trottoir pour faire un don au SDF au pied de votre immeuble !!

Aucun commentaire: