01 avril 2006

Droite ou gauche, ça n’a aucune importance

Voilà maintenant 25 ans que le chômage ne cesse d’augmenter en France. C’est-à-dire que c’est un phénomène qui perdure quelle que soit la couleur du gouvernement. Vous rappelez-vous l’incantation de Pierre Mauroy : « nous allons surfer sur la crête des 2 millions de chômeurs » ! Depuis 25 ans, le taux de chômage en France est de l’ordre de 10% de la population active. Et les petites variations en plus ou en moins ne changent rien à l’affaire. La couleur politique n’est donc, en aucun cas, une explication ni un remède au problème du chômage. Alors ? Le chômage a augmenté sous Mitterrand, il a augmenté sous Giscard et n’a pas diminué sous Chirac. Alors ?
Alors la France est dans une impasse totale dont elle aura beaucoup de mal à sortir. Parce que le problème réside dans la mentalité même des Français. Le rêve de la majorité d’entre eux est d’être fonctionnaire dans un pays refermé sur lui-même pour être à l’abri de tout risque. A se vouloir à l’abri de tout risque, la France est hors jeu. Les gouvernements successifs, plutôt que d’avoir une vision et un projet pour la France, se contentent d’avoir un programme qui réponde, de façon démagogique, aux peurs successives des Français. Les Français ont peur des attentats et des désordres publics ? Le gouvernement leur promet, et ne s’occupe que de, la sécurité. Les Français ont peur de la mondialisation ? Le gouvernement se fait le chantre de la « troisième voie » anti-mondialiste et du « patriotisme économique ». Les Français ont peur du chômage ? Le gouvernement propose de partager le travail (les 35 heures) et de créer de faux emplois aidés et peu importe que ces emplois ne soient pas pérennes. Il ne s’agit pas là de pragmatisme mais de populisme.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Your are Nice. And so is your site! Maybe you need some more pictures. Will return in the near future.
»