25 février 2008

De l’un à l’autre

« Paris, Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé, mais Paris libéré ». Tel était Charles De Gaulle à l'Hôtel de Ville de Paris. « Tire-toi, pauvre con », tel est Nicolas Sarkozy au derrière des vaches. Les Français ont chassé De Gaulle du pouvoir pour de mauvaises raisons. Aujourd’hui, ils ont porté au pouvoir Sarkozy pour d’autres mauvaises raisons. Finalement, la France a le président qu’elle mérite.

2 commentaires:

laïka a dit…

Oui, tu as raison, la France a peut être le Président qu'elle mérite, mais, nous petits français avons nous les moyens de décripter derrière une campagne électorale bien orchestrée la personnalité d'un homme: sa "personna" qu'il nous montre et son "ombre" qui se révèle dans les situations qui font résonnance chez lui? et pourtant il y avait des signes avant coureurs dans son parcours d'homme publique et politique.

parallaxe a dit…

N'oublions pas que les Français ont chassé De Gaulle et Giscard d'Estaing et qu'ils ont imposé la cohabitation à Mitterand. On pourrait croire que les Français s'acharnent à empêcher le pays de fonctionner correctement !